logo_cacqe
 
Actualité


LES NEWS
consommateur
LES LAITS

Qualités microbiologique, physico-chimique et toxicologique de quelques laits importés.

La présente étude a pour objectif l’analyse microbiologique, physicochimique  et toxicologique  du lait ...

EN SAVOIR PLUS

LES EDULCORANTS

L’aspartame et les risques nutritionnels des édulcorants intenses.

De nouvelles études scientifiques ont été récemment publiées sur d’éventuels effets qui pourraient être att ...

EN SAVOIR PLUS

Appréciation de la qualité d’un poisson

Le poisson est un des produits les plus périssables, de ce fait il faut impérativement savoir différencier un poisson frais d’un poisson non frais.

L’odeur, la couleur ainsi que la consistanc ...

EN SAVOIR PLUS

Appréciation de la qualité de l’œuf de consommation

Avant l’achat, on commence par examiner le produit ; on recherche sur les œufs les salissures, fêlures, ainsi que  l’aspect de la coquille.

Il faut savoir qu’ ...

EN SAVOIR PLUS

LE VINAIGRE

Le vinaigre est le liquide préparé à partir d ...

EN SAVOIR PLUS

Savoir observer une boite de conserve

Une grande partie de ...

EN SAVOIR PLUS

consommateur

LES EDULCORANTS
 

L’aspartame et les risques nutritionnels des édulcorants intenses.

De nouvelles études scientifiques ont été récemment publiées sur d’éventuels effets qui pourraient être attribués à l’aspartame ou à des boissons contenant des édulcorants alimentaires dont l’aspartame. L’une est italienne. Cette  étude a été réalisée chez la souris sur le lien entre l’aspartame et l’incidence de certaines tumeurs chez ces animaux. L’autre étude  est danoise et porte sur une association entre la consommation de boissons édulcorés et le risque d’accouchement prématuré induit.

La première étude rapporte une augmentation de l’incidence chez la souris après administration de très fortes doses d’aspartame tout le long de la vie de l’animal. La seconde étude a été réalisée sur 60.000 femmes enceintes sur une base statistique.

L’ANSES estime que ces deux études n’apportent pas de bases scientifiques suffisantes pour une réévaluation de l’aspartame au plan toxicologique car l’étude italienne ne permet pas de transposer les effets observés chez  l’homme , tandis que L’étude danoise ne permet pas d’établir de lien de cause à effet entre la consommation de boissons édulcoré et l’augmentation de risque d’accouchement prématuré

Les différentes évaluations réalisées au niveau international (OMS) ,européen (EFSA) et américain (FDA) ont conclu à la sécurité de l’emploi de l’aspartame et ont fixé une dose journalière admissible à 40 mg/PAR KG de poids corporel par jour. S’il  semble ,au regard d’un premier examen, que les deux nouvelles études récemment publiées ne permettent pas de fonder d’éventuelles évolutions dans les recommandations de consommation des édulcorants, elles invitent néanmoins à des travaux scientifiques complémentaires.



 


 



Développement

Promotion de la qualité

Contrôle Analytique

menu

ActivitES

- DEveloppement

- Promotion de la qualité


- Contrôle Analytique

Liens:

Mincommerce ALGEX CACI LNE SAFEX CNRC P3A Conseil de Concurrence